La prévention des accidents du travail se base sur un travail de terrain :

20 Août 2022 | APPLICATIONS MÉTIER

La prévention des accidents du travail se base sur un travail de terrain : développer le niveau de conscience des risques, donner l’autorité de dire STOP, apprendre à donner et à recevoir les observations, …

Facile à dire dans une usine Européenne … mais plus difficile sur un chantier « exotique » avec une main d’oeuvre locale et peu qualifiée.

En 2017, un grand groupe industriel a utilisé la plateforme SYNAPSCORE pour mener un programme de transformation FLASH qui a impliqué 20.000 personnes dans 48 pays : ouvriers, chefs d’équipe, superviseurs HSE, …

Tous les environnements de travail ont été scannés et impliqués : usines, chantiers, bateaux, bureaux, …

En quelques heures, 70.000 opportunités d’améliorer la sécurité ont été collectées, traduites et analysées.

Dans les jours qui ont suivi, les opportunités ont été triées et 10.000 actions de progrès rapides ont été lancées au plus près du terrain.

2.000 actions ont été remontées vers les niveaux supérieurs de management : atelier, site, pays, région et groupe.

Dans les semaines qui ont suivi, l’analyse des causes racines a permis à la Direction de mobiliser l’ensemble de la communauté HSE pour lancer des programmes transverses visant à :

– former les équipes aux meilleures pratiques BBS

– réviser les spécifications d’achat des équipements de protection individuel

– modifier les procédures et réécrire un grand nombre de JSA

– clarifier les exigences vis-à-vis des fournisseurs et des sous-traitants

– renforcer l’évaluation et la certification des superviseurs HSE freelances

– revoir les procédures d’inspection, de commissioning et de startup

– renforcer la formation technique des nouveaux collaborateurs

– systématiser les inductions par zones des nouveaux arrivants sur chantier

– renforcer les consignations, la signalisation et le contrôle périmètrique

– simplifier et raccourcir les procédures d’alerte et de whistleblowing

– …

Dans les mois qui ont suivi, les jalons de revue de safety design, HAZOP, HAZID ont été musclées

La force de la démarche a été de faire coconstruire l’ensemble du programme par les équipes de terrain.

Grâce à la technologie, il est aujourd’hui relativement simple d’impliquer 100.000 personnes pour identifier des opportunités, définir des priorités, déployer des objectifs, mener des plans d’action et mesurer les résultats … en quelques semaines.

Ce type d’approche FLASH permet d’améliorer très rapidement la performance opérationnelle des grandes entreprises car elle donne le pouvoir aux équipes opérationnelles et elle place les niveaux supérieurs de l’organisation dans une posture d’aide et de soutien des équipes de terrain.

Sur le principe, cette approche ressemble aux cercles de qualité augmentés par une technologie qui stimule l’engagement individuel, canalise l’énergie collective, décloisonne les silos et réduit considérablement la durée et le coût des programmes de transformation.

0 commentaires

Categories

Nos derniers articles