Les principales causes d’une rupture de contrat

20 Nov 2022 | MÉTHODOLOGIE

– l’une des parties a tiré trop fort sur la corde
– la corde s’est rompue en raison de l’usure naturelle
– un facteur externe a affaibli la corde

Chaque organisation est un méta individu avec sa propre pyramide de Maslow qui cherche à satisfaire des désirs (objectifs) : être financièrement sain, atteindre des objectifs stratégiques, remplir une mission. Les organisations sont vivantes et leurs objectifs changent au cours de leur cycle de vie.

Chaque membre de l’organisation a sa propre pyramide de Maslow et lorsqu’il choisit de rejoindre une organisation, il signe un contrat qui peut être un contrat commercial (free-lance), un contrat de travail (employé), un contrat moral (influenceur), …

Quelle que soit sa forme juridique, le contrat qui lie le salarié à l’organisation est avant tout un contrat social qui doit donner au salarié les moyens de satisfaire ses désirs plus …

– simplement
– rapidement
– dans les faits
– sereinement

… que par d’autres moyens propres.

Lorsque le contrat est rompu par l’employé, il est naturel de se poser des questions :

– les désirs du collaborateur ont-ils changé ?
– Le contrat de travail est-il toujours le moyen le plus simple, le plus efficace, le plus rapide et le moins risqué pour atteindre ses objectifs ?

Les désirs des employés ont profondément changé avant et pendant la crise du COVID :

– équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle
– le rejet des grandes agglomérations
– la recherche d’un sens au travail
– intérêt quotidien des activités
– aimer travailler avec des collègues
– reconnaissance de l’engagement
– en tenant compte de la singularité
– la qualité de vie au travail
– possibilité de développer
– …

Les entreprises ont également fait évoluer leurs souhaits pour répondre aux nouvelles contraintes d’un environnement de plus en plus volatile, incertain, complexe et ambigu :

– rythmes accélérés
– optimisation des ressources
– exigences de performance
– industrialisation des processus
– un meilleur contrôle des risques
– la complexification des organisations
– …

Les forces en présence semblent si fortes et si opposées qu’on peut s’interroger sur l’avenir même du contrat de travail. Dans de nombreux secteurs de l’économie, le contrat à durée indéterminée n’est plus le modèle dominant : journalisme, divertissement, informatique, sport, taxis, etc.

La « liquéfaction » du monde du travail, rendue possible par les plateformes et le travail à distance, remet en question le modèle d’entreprise traditionnel.

Une entreprise sans employés est-elle toujours une entreprise ?
Est-il possible de lutter contre cette (r)évolution ?
Est-ce souhaitable ?

Une seule chose est sûre : un nouveau contrat social doit être reconstruit, et cela ne peut se faire qu’en travaillant ensemble avec toutes les parties prenantes.

0 commentaires

Categories

Nos derniers articles