Notre plateforme #okr comporte de nombreuses fonctionnalités

Notre plateforme #okr comporte de nombreuses fonctionnalités

Notre plateforme #okr comporte de nombreuses fonctionnalités parce que nous savons que le management par objectifs est un art subtil :

– Déléguer un objectif à quelqu’un
– Suggérer un objectif à quelqu’un
– Attacher un objectif à un autre objectif
– Décomposer un objectif en sous-objectifs
– Piloter un objectif
– Sponsoriser un objectif
– Contribuer à un objectif
– Voir un objectif
– Synchroniser deux objectifs
– Connecter deux objectifs (dépendances)
– Surveiller un objectif (notifications)
– Documenter un objectif (livrables)
– Ranger un objectif (dans un dossier)
– Partager un objectif (avec un groupe)
– Modifier un objectif (existant)
– Planifier un objectif (échéance)
– Masquer un objectif (privatiser)
– Rythmer un objectif (rappel de MAJ)
– Etiqueter un objectif (types et tags)
– Supprimer un objectif
– Terminer un objectif
– Valider un objectif
– Repousser un objectif
– Geler un objectif
– Annuler un objectif
– Commenter un objectif
– Associer un budget à un objectif
– Associer des indicateurs à un objectif
– Prioriser un objectif
– Evaluer les risques d’un objectif
– …

Comme souvent dans la High Tech, ce qui est compliqué ne se voit pas.

Comme souvent dans la High Tech, ce qui est compliqué ne se voit pas.

Comme souvent dans la High Tech, ce qui est compliqué ne se voit pas.

Dans une organisation matricielle, le principal défi du management par objectifs n’est pas l’alignement vertical : c’est la cohérence horizontale. La cohérence horizontale permet de décloisonner les silos. Elle implique de pouvoir connecter et synchroniser les objectifs d’équipes appartenant à différentes fonctions, pays, business lines, …

L’alignement vertical repose sur un modèle de type arbre. La cohérence horizontale nécessite un modèle de type graphe.

Le concept est facile à comprendre et l’utilisation au quotidien est très simple. Mais si vous soulevez le capot, et que vous regardez les contraintes pour gérer les accès et mettre à jour en temps réel des centaines de milliers d’objectifs, qui sont traduits dans 130 langues et reliés par des dépendances multiples, vous comprendrez alors que notre plateforme est équipée d’un moteur de compétition.

C’est l’une des raisons pour lesquelles SYNAPSCORE a été classée par Early Metrics dans le top 5% des 1.200 technologies européennes les plus innovantes.

SYNAPSCORE réinvente le #KANBAN

Même si vous ne connaissez pas le nom de cette méthode, vous l’utilisez probablement très souvent.

Le principe du KANBAN est simple : des cartes et des colonnes. Les colonnes représentent les étapes d’un processus. Les cartes circulent au travers des colonnes, de gauche à droite.

Cette méthode a néanmoins des limites car un même tableau KANBAN ne peut pas être utilisé …

1) par un grand nombre de personnes
2) pour gérer un processus non linéaire
3) pour gérer un grand nombre de cartes

Imaginez par exemple gérer tous les risques d’une entreprise en impliquant 10.000 personnes sur un seul KANBAN : c’est tout simplement impossible.

Les bénéfices seraient pourtant très intéressants …

SYNAPSCORE (*) apporte une réponse simple et élégante à ce problème en intégrant une nouvelle fonctionnalité à sa plateforme de management :

Des cartes (généralement produites à partir d’un questionnaire) sont injectées dans un premier plateau de tri.

Elles sont alors automatiquement regroupées par thèmes et placées dans des piles d’entrée (INPUT STACKS).

Le plateau est alors ouvert aux personnes chargées de faire un premier tri en plaçant les cartes dans des piles de sortie (OUTPUT STACKS).

Les cartes ainsi classées sont ensuite injectées dans un deuxième plateau de tri et ainsi de suite. Chaque plateau joue ici le rôle d’une colonne KANBAN.

Si le processus n’est pas linéaire, il suffit de créer une arborescence ou un graphe de plateaux de tri.

En sélectionnant les personnes qui accèdent à chaque plateau, vous définissez des rôles et donnez des droits précis à chaque étape du processus.

Imaginez maintenant que 100.000 cartes soient injectées dans le premier plateau et que 1.000 personnes soient impliquées dans le tri, vous ajoutez à votre plateau des filtres afin que chacun retrouve rapidement les cartes qu’il doit trier.

Note : c’est avec cette approche que nous avons trié en 2 heures 70.000 fiches d’opportunité pour améliorer la sécurité sur les chantiers.

Au fur et à mesure de son déplacement dans les différents plateaux, chaque carte est analysée, triée, documentée et commentée.

A n’importe quel moment il est possible de créer des actions qui sont ensuite automatiquement regroupées par carte et par thème puis suivies dans l’espace dédié à la gestion des objectifs et des plans d’action.

Ce système simple et efficace permet une gestion collaborative et ludique des processus complexes.

En fonction le questionnaire de départ, ce système permet une gestion fluide de cartes représentant des opportunités, des risques, des tâches, des ressources, des problèmes, …

(*) La plateforme SYNAPSCORE propose toutes les fonctionnalités pour transformer les challenges en resultats. Elle est utilisée pour déployer les objectifs stratégiques (OKR), piloter les projets de transformation (PMO) et améliorer en continu la performance (KPI).

95% des questions posées dans un sondage à grande échelle sont des questions fermées

95% des questions posées dans un sondage à grande échelle sont des questions fermées :

– sondages politiques
– enquêtes employés
– enquêtes clients
– enquêtes fournisseurs
– …

On interroge les gens mais on ne leur donne pas vraiment la parole !

Il n’est donc pas étonnant que les taux de participation soient faibles et que l’analyse des informations collectées se limitent à quelques graphes d’une pauvreté intellectuelle confondante.

Le parfait exemple est « le grand débat » lancé par le gouvernement au début de la crise des gilets jaunes : beaucoup d’effort pour l’organiser, un million de participants et au final … pschittt

SYNAPSCORE propose une solution révolutionnaire pour analyser, trier et valoriser en moins d’une heure des centaines de milliers de commentaires.

Nuages de mots, NLP, intelligence artificielle, réseaux sémantiques, … oubliez : les résultats sont décevants.

Nous avons choisi la voie de l’intelligence collective massive en faisant l’hypothèse que si 100 personnes répondaient à un sondage, 10 personnes au moins accepteraient de participer à l’analyse des réponses à la condition qu’on leur propose une expérience ludique et efficace (et pourquoi pas rémunérée).

Nous avons largment confirmé cette hypothèse puisque l’expérience montre qu’on a généralement 25 à 30% de volontaires.

En pratique, comment ça marche ?

Etape 1 : Le moteur de sondage de Synapscore personnalise les questions en fonction de chaque personne sondée et structure automatiquement les réponses en fonction des répondants.

Etape 2 : Les réponses sont ensuite transformées en cartes et injectées dans des plateaux de tri. Les plateaux sont reliés les uns aux autres (en série et en parallèle selon le processus de tri).

Etape 3 : Chaque volontaire rejoint un plateau de tri et notre algorithme lui distribue 8 cartes à trier adaptées à son profil (pour optimiser la qualité du tri).

Note : les cartes sont automatiquement traduites dans la langue de celui qui trie.

Quand les 8 cartes sont triées, l’algorithme lui en propose 8 autres, etc.

Etape 4 : les cartes triées sur un plateau sont ensuite injectées sur le plateau suivant. Chaque plateau servant à trier selon un critère : potentiel, faisabilité, urgence, acteurs, …

A chaque étape du processus de tri, les cartes redondantes ou non pertinentes sont supprimées. Les volontaires peuvent commenter les cartes et interroger leurs auteurs.

En fin de processus, les cartes les plus intéressantes sont transformées en objectifs et en plans d’action qui sont ensuite suivis dans le module de gestion de projet.

Les analyses temps réel de ce processus permettent de suivre le flux des cartes et d’analyser ces flux …

Pour ceux qui ont participé au sondage, ils peuvent voir si leurs idées ont permis de lancer des actions et si ces actions ont produit des résultats.

L’anonymat de ceux qui répondent et de ceux qui trient est garanti (si l’option
anonymat est activée).

Avec la plateforme SYNAPSCORE chaque manager peut recevoir, découper et déléguer ses #OKR (objectifs et résultats clés).

Avec la plateforme SYNAPSCORE chaque manager peut recevoir, découper et déléguer ses #OKR (objectifs et résultats clés).

CASCADING

Une première fonctionnalité permet de relier verticalement les objectifs des équipes de terrain avec les objectifs du CEO. Chaque employé(e) peut ainsi voir et comprendre clairement comment il (elle) contribue aux objectifs généraux de l’entreprise. C’est un important levier d’engagement des collaborateurs.

CONNECTING

Une seconde fonctionnalité permet de relier horizontalement les objectifs et de décloisonner les silos entre les fonctions, les business units, les pays, etc. Ces liaisons transverses augmentent l’efficacité de la collaboration et réduisent le nombre et la durée des réunions (et des emails) de coordination.

SUPPORTING

Une troisième fonctionnalité permet de créer des vues transverses sur des groupes d’objectifs de même nature (ex : tous les objectifs de recrutement des pays). Les équipes transverses peuvent ainsi suivre, aider et contrôler la cohérence globale d’objectifs totalement décentralisés.

La combinaison de ces trois fonctionnalités augmente l’agilité et la performance d’une organisation. Le déploiement et l’alignement des objectifs se fait en quelques jours. Le reporting est entièrement automatisé. La mise à jour des objectifs est faite par des rituels mensuels et trimestriels.

On est bien loin d’un suivi sur XLS ou du déploiement d’un plan stratégique sur PPT …

Gérer de façon collaborative le planning d’un projet complexe

Gérer de façon collaborative le planning d’un projet complexe :

– en permettant à chacun d’ajuster la date de ses objectifs
– en synchronisant automatiquement les dates sur les jalons clés,
– en synchronisant les objectifs qui sont liés par des dépendances
– en détectant et en corrigeant les conflits d’échéances
– en permutant les vues par jours, semaines, mois, trimestres, années
– en regroupant et dégroupant les plans d’action par de simples Drag & Drop
– en ayant des vues multi dimensionnelles d’un ou plusieurs arbres d’objectifs
– …

Le tout traduit en temps réel dans 130 langues, avec une gestion précise de qui peut voir et faire quoi, avec des forums de discussion, des budgets, des indicateurs SMART, des documents en entrée et en sortie, des méta données, des équipes, des rôles, des rappels de mise à jour, des analyses de risque, (…) associés de façon très simple à chaque objectif.

Il suffit de voir la fonctionnalité GANTT (parmi beaucoup d’autres) pour comprendre pourquoi la plateforme OKR de SYNAPSCORE est classée depuis 4 ans dans le top 5% des technologies européennes les plus innovantes.

Testez par vous même : https://lnkd.in/e8FZFya